Les résidences du maire et du préfet saccagées à Kouroussa : Voici la réaction du préfet

Les manifestants en colère ont érigé des barricades, brulé des pneus et jeté des pierres, la circulation était bloquée dans la matinée de ce samedi 17 avril 2021, plusieurs jeunes orpailleurs ont pris les rues de Kouroussa, en revendiquant une zone manière concédée à la société Kouroussa Mining.

Le matin, les jeunes ont réussi à chasser les agents de la société Kouroussa Mining. Après la société Kouroussa Mining, les jeunes en colère se sont dirigés vers les domiciles du préfet et du maire, qu’ils ont saccagés.

Joint au téléphone, le préfet de Kouroussa, Souleymane Keita, nous a confirmé cette information.

« Ce matin, j’ai vu un groupe de jeunes qui se sont dirigés vers ma résidence privée, ils se sont attaqués aux agents des forces de sécurité postés devant la résidence. Ces derniers se sentant menacés, ont pris la fuite. Les assaillants sont rentrés, et ils ont foutu le chaos. A l’heure où nous sommes, le domicile du maire ainsi que la résidence du préfet, ont été complètement saccagés. En ce moment je suis dans la cour de la résidence, pour voir l’étendue des dégâts », a-t-il confirmé 

Poursuivant, le préfet Souleymane Keita, ajoute que « c’est la notabilité qui avait donné l’ordre aux enfants d’aller sur le site. C’est déplorable de la part de Kouroussa et ceux qui ont participés à ça. Le permis d’une société est consacré, cette société existera jusqu’à preuve du contraire, Alors jusqu’à ce que l’Etat renonce, tant que nous on a charge de garder cela, on le gardera jusqu’à nouvel ordre », a-t-il ajouté. 

Pour terminer, le préfet Souleymane Keita, lance un message à l’endroit des manifestants. « J’invite les gens à la retenue et à la patience. La ville appartient à tout le monde. Le préfet est le représentant du chef de l’Etat et de tous les départements. L’Etat ne peut me confier la garde de quelque chose et que moi je le livre à tierce personne », a-t-il indiqué.

Avec Guinee7.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :