Les Etats-Unis débloquent 274 millions dollars pour aider 64 pays les plus exposés au Covid-19

Les Etats-Unis ont mobilisé des ressources sans précédent pour répondre à la pandémie de COVID-19, tant à l’intérieur du pays qu’à l’étranger. 

J’ai le plaisir d’annoncer aujourd’hui que les États-Unis ont débloqué près de 274 millions de dollars destinés au financement d’une aide sanitaire et humanitaire d’urgence. Avec le secteur privé des États-Unis, le peuple américain continue de jouer un rôle moteur dans la réponse à cette pandémie.

Les Etats-Unis avec les 274 millions de dollars mobilisés aujourd’hui fourniront des ressources à 64 des pays les plus exposés au monde pour mieux lutter contre la pandémie, et permettra au Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés d’aider certaines des populations les plus vulnérables du monde. Ces nouveaux engagements prévoient près de 100 millions de dollars en assistance sanitaire d’urgence.

Ils comprennent également maintenant 110 millions de dollars en nouvelle assistance internationale en cas de catastrophe, qui, avec notre financement d’urgence pour la santé, seront destinés à 64 des pays les plus à risque. Surtout, notre réponse ajoute 64 millions de dollars d’aide humanitaire à la disposition du Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) pour l’aider dans ses efforts de riposte à la pandémie pour certaines des populations les plus vulnérables du monde.

Le nouveau financement d’aujourd’hui s’appuie sur des décennies de leadership américain dans le domaine de la santé mondiale et de l’aide humanitaire. Depuis 2009, les contribuables américains ont généreusement financé plus de 100 milliards de dollars d’aide à la santé et près de 70 milliards de dollars d’aide humanitaire dans le monde. Notre pays reste le plus grand donateur d’aide humanitaire et sanitaire à la fois pour le développement à long terme et les efforts de renforcement des capacités avec les partenaires, et les efforts de réponse d’urgence face aux crises récurrentes.

Les Etats-Unis continueront de prendre des mesures pour lutter contre la pandémie de COVID-19. Ce financement est un investissement initial, en plus du financement que nous accordons déjà de manière continue à des organisations multilatérales telles que l’Organisation mondiale de la santé et l’UNICEF. En plus des investissements d’aujourd’hui, le 6 mars, le président Trump a signé la loi sur les crédits supplémentaires pour la préparation et la réponse au coronavirus, qui prévoit 1,3 milliard de dollars d’aide extérieure supplémentaire des États-Unis pour aider les pays du monde entier à faire face à cette pandémie.

Avec plus de 1,5 milliard de dollars de dons et d’assistance mis à disposition par des entreprises américaines, des ONG et des organisations caritatives, et le travail incroyable réalisé par des partenaires opérationnels à l’étranger, nous nous mobilisons véritablement en tant que nation pour lutter contre ce virus mortel. Nous nous félicitons des contributions continues et sans engagement en contrepartie d’autres donateurs pour catalyser davantage les efforts de riposte en cours dans le monde entier.

Le rôle de leader que nous assumons dans le cadre de la réponse au COVID-19 témoigne une fois de plus de l’œuvre humanitaire inégalée dans le monde de l’Amérique – de notre gouvernement, de nos entreprises, de nos organisations, et de notre peuple. Entre les ressources existantes, les financements supplémentaires, le secteur privé et l’esprit généreux du peuple américain, les États-Unis sont, et resteront, le fer de lance de l’effort de lutte contre ce pathogène dangereux et sa menace pour la santé et la sécurité mondiales.

Michael R. Pompeo
Secrétaire d’Etat américain

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :