Crise en Guinée: Les chefs religieux musulmans et chrétiens demandent un report des élections législatives

Critiqués pour leur silence assourdissant face à la crise sociopolitique que traverse la Guinée, les chefs religieux chrétiens et musulmans sont sortis pour des bois pour se fendre d’une déclaration rendue publique le lundi 27 janvier.

Par la voix de Mgr Vincent Coulibaly, l’archevêque de Conakry, les leaders religieux musulmans et chrétiens ont recommandé le président Alpha Condé, garant de la paix et de la quiétude sociale, d’user des pouvoirs que lui confèrent son statut de père de la nation et de ses prérogatives constitutionnelles, pour repousser à une date ultérieure les élections législatives.

Un report de la date des législatives, selon les chefs religieux, permettra à la Guinée d’avoir le temps nécessaire pour garantir des élections libres, transparentes, consensuelles et inclusives

Au nom de la paix et de la foi, il a été demandé aux partis politiques, au FNDC et à l’ensemble de la société civile de ‘’suspendre toute manifestation de rue et de donner la chance aux élections afin de trouver un terrain d’entente pour aller à des élections législatives

libres, transparentes, consensuelles et inclusives’’.

Nous demandons avec insistance à tous d’éviter les propos aux relents ethniques et régionalistes et des actes qui portent atteinte à la vie et à l’intégralité morale et physique de leurs concitoyens, et d’éviter de détruire ou de vandaliser les biens publics et privés’’, indique Mgr Coulibaly.

Les leaders religieux musulmans et chrétiens demandent, au nom de Dieu, aux acteurs sociopolitiques d’entamer immédiatement le dialogue pour une sortie de crise.

VisionGuinee.Info

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :