Le transfert des corps entre les préfectures désormais interdit à cause du Covid-19

Au nombre des mesures additionnelles annoncées lundi soir 13 avril 2020 par le président de la République pour limiter la propagation du COVID-19, figure celle-ci.

Désormais, « le transfert des corps entre les préfectures demeure interdit », a souligné le chef de l’Etat.

Pour les corps en provenance des pays étrangers, le président Alpha Condé annonce qu’une présentation d’un certificat attestant un test négatif au COVID-19 est désormais exigé. A défaut, le transport du corps sera tout simplement interdit.

En cas de décès lié au Coronavirus, le locataire du palais Sèkhoutoureyah annonce que l’enterrement « digne et sécurisé » sera assuré par la Croix Rouge Guinéenne et le service de protection civile.

Avec Mosaïqueguinee

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :