Le transfert des corps entre les préfectures désormais interdit à cause du Covid-19

Au nombre des mesures additionnelles annoncées lundi soir 13 avril 2020 par le président de la République pour limiter la propagation du COVID-19, figure celle-ci.

Désormais, « le transfert des corps entre les préfectures demeure interdit », a souligné le chef de l’Etat.

Pour les corps en provenance des pays étrangers, le président Alpha Condé annonce qu’une présentation d’un certificat attestant un test négatif au COVID-19 est désormais exigé. A défaut, le transport du corps sera tout simplement interdit.

En cas de décès lié au Coronavirus, le locataire du palais Sèkhoutoureyah annonce que l’enterrement « digne et sécurisé » sera assuré par la Croix Rouge Guinéenne et le service de protection civile.

Avec Mosaïqueguinee

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :