Le silence assourdissant du gouvernement face aux violences meurtrières à Koyamah

A Koyamah, localité relevant de la préfecture de Macenta, deux personnes ont perdu la vie et une cinquantaine grièvement blessées dans des violences aux relents intercommunautaires entre Toma et Tomamania.

Ces deux communautés s’affrontent autour d’un domaine cultivable en réclamant chacune un bas-fond.

Une partie de désherbage du domaine litigieux a provoqué une vive tension dans cette localité au sud du pays.

Ce qui étonne ou suscite des interrogations, c’est la conduite du gouvernement qui n’a daigné faire aucune déclaration sur ces violences intercommunautaires.

Même si le gouvernement n’a pour l’instant pas un porte-parole, rien ne peut ou ne doit justifier ce silence assourdissant sur ce cas qui a quand-même enregistré au moins, deux morts.

Avec Mosaïqueguinee

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :