Le service passeports biométriques fermé : des admis au Campus France, menacés de tout perdre, interpellent le gouvernement

Plusieurs étudiants guinéens ayant postulé et admis à Campus France pour aller étudier dans des universités françaises, risquent de perdre leur admission, faute de passeports valides.

Selon certains d’entre eux, joints par notre rédaction en fin de week-end, il leur a été exigé de présenter des passeports en cours de validité d’au moins 15 mois.

Et, malheureusement pour ces étudiants dont l’admission n’est valable que pour l’année universitaire 2020-2021, et qui se voient dans l’obligation de renouveler ce document indispensable, depuis la déclaration de l’Etat d’urgence sanitaire en Guinée, le service d’émission des passeports, est à l’arrêt.

A l’évidence donc, si ce service ne rouvre pas ses portes notamment à ces jeunes désirant aller poursuivre leur formation en France, ils perdront tout simplement leur admission qu’ils ont arrachée au prix de tant d’efforts.

Pour éviter ce scénario non souhaitable, ils invitent vivement le gouvernement à travers le ministère de la sécurité, à rouvrir le service des passeports, pour leur permettre de faire leurs demandes de visa.

« J’ai obtenu plusieurs admissions dont l’une, à l’université de Jean moulin Lyon 3, que j’ai validée. Je reste bloqué dans mes démarches pour le renouvellement de mon passeport pour raison de fermeture du service des passeports. Mon admission n’est valable que pour l’année universitaire 2020-2021. Nous sollicitons l’autorité compétente à nous aider en ouvrant le service des passeports, avec toutes les dispositions sanitaires nécessaires, afin que nous puissions faire nos demandes de visa », a lancé un admis à Campus France.

Ousmane Diallo a obtenu une admission dans une école à Bordeaux.

« Il me faut renouveler mon passeport qui doit expirer en janvier 2021. Donc, je ne peux pas faire ma demande de visa avec celui-ci, puisse qu’on nous a exigé des passeports d’une validité d’au moins de 15 mois. Je me suis rendu à plusieurs reprises au ministère de la sécurité mais sans avoir une suite favorable. Aujourd’hui, nous demandons au gouvernement de nous aider au plus vite. Sinon, nous risquons d’être très en retard ou même perdre nos admissions », a-t-il lancé.

« Nous invitons les autorités à nous à nous ouvrir le service des passeports pour nous permettre de faire nos demandes de visa », a aussi appuyé Ibrahima kolo Barry qui doit aller poursuivre ses études en informatique.

Cette autre fille, admise dans une école de commerce à Paris, a son passeport qui expire dans 4 mois selon elle.

« Les étudiants qui sont dans la même situation et moi, nous sommes vraiment en retard. Nous risquons de perdre nos admissions. Je lance un appel au gouvernement pour nous ouvrir très rapidement le service des passeports », a-t-elle plaidé.

Source Mosaïqueguinee

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :