Le Japon appuie l’initiative Covax pour la fourniture de vaccin à la Guinée

Le 11 avril 2021, Son Excellence Monsieur MATSUBARA Hideo, Ambassadeur du Japon en République de Guinée, a assisté, en présence de Son Excellence Monsieur Ibrahima Khalil KABA, Ministre des Affaires Etrangères et des Guinéens de l’Etranger, de Son Excellence Monsieur Rémy LAMAH, Ministre de la Santé, et de Leurs Excellences les Ambassadeurs des Etats-Unis d’Amérique, du Royaume-Uni, de l’Union Européenne et des Etats Membres de l’Union ainsi que des Représentants des agences des Nations Unies, à l’arrivée de vaccins fournis à la Guinée par l’initiative COVAX.

COVAX (COVID-19 Vaccines Global Access) est une initiative destinée à assurer un accès équitable à la vaccination contre la COVID-19 dans 200 pays ayant une économie à faibles et moyens revenus. Elle est co-pilotée par la CEPI (Coalition pour les innovations en matière de préparation aux épidémies), GAVI (Alliance du vaccin) et l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé). 

Parmi les donateurs participant à cette initiative, le Japon a versé une contribution de 200 millions de dollars comme contribution à la lutte contre la pandémie de COVID-19.

La première livraison de 194 400 doses de vaccins grâce à COVAX est une première réponse groupée de la communauté internationale dans la lutte contre la pandémie en Guinée. Elle témoigne de la solidarité entre les pays pour faire face à cette crise mondiale, avec l’idée de ne laisser personne derrière, et d’assurer un redressement commun.

Par cette contribution globale à COVAX, le Japon poursuit son plaidoyer et ses actions pour une couverture santé universelle, et pour un accès équitable pour tous à la santé.

Par ailleurs, le Japon continue d’apporter son soutien à la Guinée, avec la reconstruction de l’Institut national de santé publique, un projet de fourniture d’équipements médicaux pour les hôpitaux guinéens, ou encore un appui à l’UNICEF pour stopper la double épidémie de poliomyélite et de rougeole dans les zones les plus affectées par la COVID-19, et un appui à l’OIM pour un renforcement des capacités sanitaires au niveau décentralisé dans les zones frontalières face à la COVID-19 et aux autres maladies à potentiel épidémique.

Source : Ambassade du Japon en Guinée

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :