Le double scrutin en Guinée est-il source de la propagation du Coronavirus ? (Mohamed Konaté)

Certains internautes pointent le doigt sur l’organisation des élections du 22 Mars en Guinée, comme étant la principale source de la propagation du coronavirus. Ignorance et naïveté freine et voile notre curiosité de comprendre.

Cependant, il faut retenir en prélude que : Nostradamus astrologue français connu pour ses prédictions sur la marche du monde écrivait depuis 1555 qu’il arrivera en 2020 une maladie qui étendra un virus pour détruire le monde. Plusieurs années après, Alexandre Adler, agrégé en histoire et experts en politique internationale, écrivait également dans son ouvrage publié en 2005, les scénarios inédits auxquels n’avaient pas forcément pensés les experts de la CIA.

Il tira sa sonnette d’alarme en précisant que : Vers 2020, une maladie ressemblant à une forme grave pneumonie se rependra à travers le monde s’attaquant aux poumons et aux bronches et résistant à tous les traitements connus.

En effet aujourd’hui nous y voilà : La pandémie de Covid-19 a fait plus de 157 163 morts dans le monde, selon un bilan établi par l’Agence France-Presse (AFP) à partir de sources officielles, samedi 18 avril. Au total, 2 281 334 cas d’infections, dont la moitié en Europe qui constitue l’épicentre de la maladie.

En Occident certains préconisent la théorie du complot de l’ordre économique mondiale. Autrement dit une sorte de malthusianisme visant à réduire la population mondiale.

Quant à certains Guinéens, ils estiment que les élections du 22 mars en est la cause de la recrudescence des morts du covid-19. Pourtant la question qu’il faille poser est celle-ci : est-ce que sans les élections du 22 mars la Guinée serait-telle épargnée de ce destin tragique déjà prédit par des scientifiques ?

Les pays les plus touchés ont-ils organisés les élections en cette période de pandémie ?

Pouvez-vous établir un rapport scientifique démontrant que, les cas positifs au Coronavirus sont exclusivement ceux qui ont voté le 22 mars ?

Arrêtons la psychose et le simplisme dans la réflexion pour faire avancer les choses. C’est le seul moyen de sauver notre population.

Que Dieu protège tout notre peuple et toute l’humanité entière de cette maladie.

Mohamed Konaté, sociologue analyste

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :