Lansana Kouyaté à propos de son séjour prolongé : « je ne me compare pas à Alpha Condé…»

Invité de l’émission les ‘’Grandes Gueules’’ de la radio Espace FM, ce mardi 19 mai 2020, le président du parti de l’espoir pour le développement national (PEDN) Lansana Kouyaté a apporté des éléments de réponse à propos de son absence très longue au pays.

D’abord, l’homme politique a fait savoir qu’il se compare aux anciens et actuels Chef d’État du Bénin, au- lieu du président guinéen professeur Alpha Condé.

« Je ne me compare pas à celui qui est là (Alpha Condé). Je me compare à plusieurs cas dans le monde. Il y a beaucoup de cas où des leaders sont restés à l’extérieur, ils ne sont venus qu’après. C’est comme Yayi Boni au Bénin, il est était au BOAD, son premier coup a été son coup de maître. Il n’était pas dans la politique. C’est comme l’actuel président du Bénin qui lui a succédé», s’est-il justifié.

Ensuite, le leader du PEDN s’est évertué à évoquer les douloureuses épreuves qu’il a subies en Guinée, dans sa résistance contre le régime d’Alpha Condé.

« Quand je partais à Kankan, j’ai été arrêté à Soronkoni, arrivée à Kankan on a chargé sur mes militants, il y a eu beaucoup de blessés ce jour. Vous avez oublié mon voyage à Fria où je devais apporter assistance à une population totalement dépossédée par le fait de la fermeture de l’usine. On m’a bloqué à 40 km de Fria. Quand il fallait aller au palais du peuple, aucun opposant n’y était. Mais moi suis allé, on a encaissé combien de blessés ce jour ? On a été bloqué à Madina. Je suis absolument quelqu’un qui est engagé pour que la Guinée aboutisse à la paix. Pour que la Guinée parle d’avenir, et que les guinéens sachent que même l’impensable s’est joué dans les pays où la contradiction était encore plus grande. C’est le cas de l’Afrique du Sud où a régné un système inhumain. C’était l’apartheid », a-t-il rappelé ce mardi dans ‘’Les GG’’.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :