L’an 50 de la fusillade de 1971 : le 1er ministre Mohamed Béavogui appelle à la réconciliation

À l’occasion de la commémoration de l’an 50 de la fusillade des années 1971, une forte délégation pilotée par le premier ministre de la transition Mohamed Béavogui , a rencontré ce lundi 18 octobre l’association des victimes du camp Boiro (AVCB), dans l’enceinte du camp Boiro, actuel camp Camayenne. C’est après le recueillement, accompagné par des bénédictions sur la fosse commune des disparus que le premier ministre a invité les parents des victimes à la réconciliation.

« Comme vous avez vu, le CNRD est venu avec la justice, avec l’apaisement et avec un comportement humain. Vous avez vu comment nous nous essayons de nous comporter avec ceux qui ont offensés et ceux qui n’ont pas offensés. Parce qu’on ne paye pas l’injustice par l’injustice, on paye l’injustice par la justice. On paye l’injustice par le comportement humain, un comportement sur la foi. Et c’est ce que vous avez jusqu’à présent. Ce n’est pas de la faiblesse, c’est simplement on doit respecter l’autre, être humain », a-t-il fait savoir avant d’appeler à la réconciliation :

« Aujourd’hui vous êtes là, c’est difficile. Nous venons partager avec vous tous ces difficiles moments , qui est un moment à valoriser. Mais le plus important, c’est qu’ on veut une Guinée nouvelle, et cette Guinée nouvelle sera basée sur une seule chose, la réconciliation. La Guinée se fera avec tous les guinéens ou elle ne se fera pas. Alors, c’est pour quoi je vous exhorte chacun à travailler pour cette réconciliation. Tous ce qui doit être fait sera fait. La justice est la boussole du CNRD, le reste, c’est pour chacun d’entre nous de jouer son rôle pour qu’on ai la Guinée que nous voulons », a lancé le ministre de la transition. 

Il faut signaler la présence du secrétaire général à la présidence à cette rencontre, le Colonel Amara Camara. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :