Labé : des poissons pourris brûlés par les autorités

Dans la nuit du vendredi à samedi dernier, un poissonnier sentant une partie de son stock défraichi a pris la décision de s’en débarrasser sur la plateforme de Thialakoun habituel lieu des incinérations.

Si l’intention est noble le poissonnier a omis d’informer les services compétents et s’était contenter de déverser le produit halieutique sans le brûler, ce qui aurait pu générer d’autres fâcheuses situations n’eut été la diligence des services techniques du contrôle.

D’abord, la poissonnerie a été examinée et pas le moindre produit halieutique en souffrance n’y a été détecté puis au poissonnier, il a été demandé la destination du poisson qui incommodait les riverains. La réponse a été Thalakoun, lieu habituel des incinérations. Alors l’inspecteur du commerce, les agents du service de contrôle et qualité, l’inspecteur de la pêche et les agents communaux ont pris la route de Thialakoun.

Effectivement, sur un emplacement habituellement non utilisé pour l’incinération trônaient quelques cartons de poissons que les riverains n’avaient encore pas découvert et qui auraient pu faire des heureux.

Alors, aux moyens d’essence et de pétrole le rebut halieutique a été incinéré dans sa totalité et dans les règles de l’art. Aussi, pour l’eau qui coule du frigo vers le sol après le dégivrage et qui incommodait les passants, l’inspecteur a estimé que le poissonnier dont la bonne foi était visible devait trouver une solution le plus tôt que possible.

Avec verite224.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :