La brume met Air France en difficulté, à Conakry : des passagers ”vidés” de leur hôtel en colère…

La brume qui enveloppe Conakry a empêché de nombreux vols à destination de la Guinée d’atterrir. Cela n’a pas été sans conséquence. Les passagers d’Air France ont exprimé mardi leur ras-le-bol.

Au nombre de 43, ces passagers qui étaient logés à l’hôtel Kaloum de Conakry ont été sommés de quitter les lieux alors que le programme de départ de Conakry n’est pas réglé. Ils étaient donc très nombreux à protester contre la compagnie française à son siège, l’accusant de ne plus vouloir s’engager pour ceux qui n’ont pas où loger.

“On devrait partir depuis samedi dernier. Comme on a déjà fait les formalités, la compagnie a décidé de nous envoyer à l’hôtel Kaloum. Et contre toute attente, on nous dit qu’on doit libérer à midi. Vous imaginez notre souffrance ? Beaucoup parmi nous n’ont pas où dormir ici, mieux d’autres sont des étrangers. Comment une compagnie de la taille de Air France ne peut-elle pas tout prévoir ? C’est dommage.

Et maintenant, la compagnie a décidé de régler les choses au cas par cas. Moi j’était programmé pour vendredi, on me dit encore samedi. Cette date aussi n’est pas sûre. Depuis le matin, nous sommes là, pas de solution à notre problème. Nous sommes en colère. Ils nous disent que ce qui nous arrive, ce ne sont pas eux, que c’est le mauvais temps. Franchement, c’est difficile car beaucoup ont mangé leur argent ici avant le voyage”, a dit un passager.

Dans le but d’en savoir plus, nous avons tenté en vain d’entrer en contact avec les responsables de la compagnie.

Avec Mediaguinee

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :