Kassory invite Alpha à faire un choix entre lui et Mama Kanny !

Ce n’est pas le premier clash entre le Premier ministre Ibrahima Kassory Fofana et la Ministre du Plan et du Développement économique, Mama Kanny Diallo. Mais cette fois-ci, le différend a été étalé sur la place publique. Le président Alpha Condé est obligé d’agir.

Au petit matin du 22 août 2014, le chef de l’Etat guinéen a débarqué à Tunis dans le cadre d’une visite privée. La Guinée était alors durement touchée par l’épidémie Ebola. Des rumeurs sur son état de santé étaient distillées dans le pays sur l’état de santé du numéro un guinéen.

Celui-ci, plein de santé, était allé se reposer auprès de celle qu’il appelle quotidiennement, de nombreuses fois, pour avoir son avis sur des dossiers. Celle-là occupe de hautes fonctions au sein du groupe de la Banque Africaine de développement, délocalisée depuis quelques années dans la capitale tunisienne.

Celle-là s’appelle Mama Kanny Diallo. Détail important : elle a été mariée à Alpha Condé alors opposant au régime du Général Lansana Conté. Mais lors de ce séjour privé, le Chef de l’État guinéen est aussi allé à la rencontre d’une compatriote, experte en financement et développement de projets, bardée de diplômes, qui a un parcours professionnel au sein d’institutions financières internationales et qu’il consulte quotidiennement. Il s’est rendu à Tunis, en visite privée pour la convaincre de revenir au pays, afin d’étoffer son équipe de conseillers en Développement économique.

L’indispensable électorat de la Basse-côte

Près de trois années après son arrivée aux commandes du pays, en décembre 2010, Alpha Condé avait du mal à constituer une formation politique pouvant lui permettre de faire face à son opposition dirigée par le duo Sidya Touré et Cellou Dalein Diallo, auquel s’éteint joints des formations comme le Gpt de Kassory Fofana ou encore le Pades de Lansana Kouyaté. Les résultats des législatives qui se sont tenues le 28 septembre 2013, après plusieurs reports, ont été un avertissement à la mouvance présidentielle, qui ne les a rempotées que grâce au contrôle qu’elle exerce sur la Céni.

Au lendemain de ces législatives et à deux années de l’élection présidentielle, Alpha Condé était convaincu de la nécessité de briser l’élan de son Opposition. Est-ce parce qu’il s’est rappelé de la rivalité entre Ibrahima Kassory Fofana et Sidya Touré qu’il a proposé au premier de rejoindre sa mouvance et d’occuper un portefeuille de Ministre d’Etat, chargé des Partenariats publics et privés ce, pour être assuré du soutien d’une partie de l’électorat de la Basse-côte ?

Ce recrutement de Kassory a donné du sang neuf à la mouvance. Même si le Gpt est un petit parti, il est reconnu pour être une formation politique multiethnique et présente dans différentes régions du pays. Un analyste souligne que “Kassory Fofana lui-même est reconnu pour être quelqu’un qui ne fait pas de différence entre les ethnies. Ce qui compte chez lui, c’est le bagage intellectuel de la personne. Il est direct et n’hésite pas, quand il peut, favoriser un projet, aider quelqu’un, etc. Seulement, cette fois-ci, Don Kass a emprunté la mauvaise voie qui, ajoutée à l’échec du double scrutin du 22 mars dernier, faciliteront son éjection de la primature”.

Bataille de clans

Après avoir dirigé la campagne présidentielle d’octobre 2015, Kassory Fofana était devenu le principal bras droit du chef de l’Etat guinéen. Si certains s’attendaient à ce qu’il soit désigné à la primature, d’autres estimaient qu’il “a choisi de garder son ministère d’Etat afin de finaliser le pactole avec les chinois pour le financement de 20 milliards de dollars”.

Pour eux, “Kassory ne va pas laisser tomber ces projets pour diriger un gouvernement où il gagnera moins de sous. Dans le pactole chinois, tous ceux qui rôdent autour de lui vont chercher à renflouer leurs comptes’’. Lire la suite de l’article sur Guinafnews.info en cliquant ici

Haut du formulaire

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :