Kassory Fofana sur les 2,5 millions d’électeurs douteux dans le fichier : ‘’Ça n’affectera pas la sincérité des élections’’

L’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) s’est retiré du processus électoral en justifiant sa décision par l’existence de près de 2,5 millions fictifs dans le fichier contesté par une bonne partie de l’opposition.

Le Premier ministre Kassory Fofana ne nie pas l’existence de ces électeurs. Il indique toutefois qu’il ‘’n’est pas du ressort de la mission de l’OIF de nettoyer le fichier en l’absence d’un cadre règlementaire normal’’.

Le chef du gouvernement estime que la présence de ces électeurs dans le fichier ‘’n’entache pas la sincérité des opérations électorale’’.

A l’en croire, ces 2,5 millions d’électeurs douteux sont ‘’repartis de manière totalement cohérente avec la réalité actuelle du fichier. Vous les trouvez dans les fiefs de l’opposition, tout comme dans les fiefs de la mouvance’’.

‘’Ils sont repartis sur l’ensemble de la Guinée. Mais ça n’affectera pas la sincérité des élections. Il y a 600.000 qui se trouvent à Conakry, plus de 400.000 dans les fiefs de l’opposition. En Haute Guinée, on parle de Kankan où vous avez 351.000. Quand vous prenez Labé, vous avez 200.000. A Mamou, vous avez 131.000’’, énumère-t-il en qualifiant le retrait de ‘’coup dur’’ le retrait de l’OIF du processus électoral.

Avec Visionguinee

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :