Kassory Fofana à ses détracteurs : ‘’Moi je ne mens pas…’’

Le Premier ministre, lors de la présentation de la politique générale du gouvernement, a assuré mercredi qu’il ignore d’où vient d’ordre de démolir des maisons à Dubreka. Ibrahima Kassory Fofana assure qu’une commission d’enquête a été mise en place pour identifier les auteurs et commanditaires de ces casses. 

Critiqué de toute part après ses propos, le chef du gouvernement se défend en laissant entendre qu’il n’a fait que dire la vérité.

‘’Moi je ne mens pas. Je travaille pour le peuple de Guinée. Tout ce que je dis, c’est la vérité. Vous avez entendu le président de la République dire lors du Conseil des ministres que lui-même ne sait pas qui a donné l’ordre de casser des maisons’’, déclare Ibrahima Kassory Fofana en langue soussou sur Djoma FM.

Et de poursuivre : ‘’L’ordre qui a été donné, c’est de libérer les emprises des routes. Aller jusqu’à casser les maisons, jusque-là, on ne sait pas qui a donné l’ordre. Pour ce qui est des emprises des routes, on sait que pendant des saisons des pluies, il y a souvent des inondations à cause des constructions anarchiques des espaces publics. C’est fort que ce constat qu’on a jugé utile d’y remédier’’.

Le Premier ministre assure que les responsables des casses de maisons à Dubreka ne resteront pas impunis.

‘’Quand j’ai appris qu’on a cassé des maisons à Dubreka, j’étais surpris. Le président même a menacé de limoger le préfet de Dubreka parce qu’il croyait que c’est ce dernier qui a donné l’ordre de démolir des bâtiments. Finalement, il s’est rendu compte que ce dernier n’y était pour rien’’, explique-t-il.

Kassory Fofana affirme qu’une commission d’enquête a été mise en place pour identifier tous les responsables impliqués, de près ou de loin, dans les actions de démolition. ‘’Ils doivent subir les rigueurs de la loi’’, prévient le locataire du palais de la Colombe.

Avec VisionGuinee.Info

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :