Kankan: des jeunes dans la rue pour réclamer la libération de leurs amis

Les 22 jeunes arrêtés lors de la dernière manifestation du Mouvement citoyen pour l’électrification de la Haute Guinée sont déférés à la maison centrale de Kankan “en violation de l’accord tripartite qui a conduit à la suspension de la manifestation”.

D’après Mamady Kaba, porte-parole du mouvement citoyen, des jeunes hommes et femmes sont massivement descendus dans la rue ce mardi pas pour réclamer du courant électrique pour Kankan, mais pour exiger la libération de leurs amis.

« C’est vrai qu’on avait trouvé un accord avec les sages et les autorités administratives qui a conduit à la suspension de la manifestation pour un mois parce que le président de la République a pris l’engagement d’exécuter le barrage et que les travaux vont commencer dans un bref délai, les techniciens ont commencé à rallier la ville de Kankan et la libération nos amis retenus au camp Soundiata Keïta. Mais cet accord a été violé. Ce matin les jeunes et les femmes sont dans la rue pour exiger la libération de nos amis qui ont été déférés hier (lundi, 27 juillet 2020 : ndlr) à maison centrale de Kankan.

C’était à notre fort étonnement lorsqu’on les apportait à manger au camp Soundiata Keïta. C’est ce qui a fait que les gens sont sortis dans les rues aujourd’hui, mais le mouvement a été dispersé à coup de gaz lacrymogènes », a expliqué Mamady Kaba porte-parole du mouvement pour l’électrification de la Haute Guinée chez nos confrères de Lynx FM.

En dépit de cette intervention des forces de l’ordre, il promet qu’ils vont poursuivre cette manifestation jusqu’à l’obtention de la libération de leurs collègues.

Avec Mosaïqueguinee

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :