Justice: plusieurs procès d’anti-troisième mandat attendus ce lundi

Ce lundi, 24 février 2020, début d’une semaine décisive en Guinée, marquée par l’intention du pouvoir de passer aux élections législatives et au référendum le 1er mars, des procès contre des opposants sont annoncés dans deux tribunaux sur les trois que compte la capitale, Conakry.

Yamoussa, militant de l’UFR et du Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC), interpellé à Yimbaya pourrait voir son procès s’ouvrir lundi au tribunal de Kaloum pour « attroupement illégal ».

Trois dames et un couple mis aux arrêts à Bonfi dans la commune de Matam lors des dernières manifestations du FNDC, pourraient aussi être face au tribunal de Mafanco. Parmi ces dames, selon l’avocat Me Salifou Béavogui, l’une est séparée de son bébé alors qu’elle est nourrice.

« Pour Kaloum, c’est programmé parce que c’est ce qui avait été dit mercredi au parquet. Pour les dames, l’annonce a été faite et il reste la métallisation », nous confie Me Salifou Béavogui, l’un des avocats du FNDC.

Le collectif compte s’organiser aussi pour faire face aux dossiers d’enlèvement de pro-FNDC à travers le pays.

Avec Guinee114

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :