Justice/Mines : Beny Steinmetz perd contre le Brésilien Vale

Suite à une plainte du magnat israélien du diamant, Beny Steinmetz, les procureurs d’un tribunal de Rio de Janeiro (Brésil), ont décidé le 6 avril dernier de ne pas poursuivre le géant brésilien Vale, faute de preuves.

M. Steinmetz, qui avait signé une joint-venture avec la compagnie brésilienne Vale, après avoir obtenu en 2008 le contrôle des blocs 1 et 2 du Simandou, est entré en conflit avec son partenaire, suite à des accusations de corruption soulevées par le gouvernement guinéen en 2011.

Le conflit avait perduré jusqu’à ce qu’un accord soit trouvé en février 2019 entre l’Etat guinéen et le patron de BSGR, suite à la médiation de l’ex-président français, Nicolas Sarkozy.

Depuis lors la réserve du Simandou Nord a été octroyée au consortium SMB-Winning, suite à un appel d’offres.

Dans sa plainte, le franco juif Steinmetz avait émis des allégations insinuant une négociation entre la Fondation Open Society (OSF), du milliardaire américano-hongrois, George Soros, et l’Etat guinéen pour le versement d’une somme de 500 millions de dollars USD.

Tout comme l’OSF, un haut responsable du gouvernement guinéen, a catégoriquement nié un tel versement. « Jamais un paiement de ce type n’a été effectué », a dit cette source à WESTAF MINING.

Avec Westaf Mining

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :