Interdiction de la manif : « la panique a gagné la présidence de la République » (Ibrahima Diallo)

Dans un communiqué transmis à la télévision nationale hier, le ministre de l’Administration du territoire et de la décentralisation a interdit la manifestation du FNDC de ce lundi 20 juillet 2020.

Bouréma Condé a pour cela, réquisitionner les forces partout dans le pays.

Une sortie qui ne laisse pas indifférent Ibrahima Diallo, responsable des opérations du front national pour la défense de la constitution.

« C’est la dictature qui se met en place. Le gouvernement a crié sur tous les toits pendant trois mois pour dire que le FNDC n’est pas avec le peuple, si le FNDC n’est pas avec le peuple pourquoi réquisitionner l’armée, les forces spéciales, la garde présidentielle dans la rue pour empêcher et intimider les citoyens qui veulent manifester. Au-delà de ça, tous nos domiciles sont encerclés par la police. Le pouvoir est aux abois c’est la dictature qui est en train de se mettre en place et la panique a gagné la présidence de la République », a lancé le chargé des opérations du FNDC.

Poursuivant, Ibrahim Diallo annonce que des citoyens sont en train de s’organiser pour adopter une nouvelle stratégie de manifestations à la nouvelle donne.

Avec Mosaïqueguinee.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :