Incarcération d’opposants en Guinée: Rabiatou Serah Diallo dit ses quatre vérités au pouvoir

La présidente du Conseil économique, social et environnemental (CESE), Rabiatou Serah Diallo, était l’invitée de nos confrères de l’émission « On refait le monde » sur Djoma médias le lundi 11 janvier 2021.

Plusieurs sujets d’actualité ont été abordés au cours des échanges. Notamment le dialogue politique et l’incarcération d’opposants en prison. «La haine détruit le cœur. Je pense que tout un chacun doit pouvoir mettre la balle à terre. Moi, je n’apprécie pas aujourd’hui que des gens, pour leurs points de vue ou quoi que ce soit, se retrouvent en prison. Ou alors même s’ils ont fauté, qu’on sache qu’est-ce qu’ils ont fait et que eux-mêmes soient convaincus, qu’ils demandent pardon à la nation. Mais quand on reste comme ça-là, personne ne sait où se trouve la vérité, c’est un peu difficile. La faute est à tous les niveaux», a réagi l’ancienne secrétaire générale de la confédération nationale des travailleurs de Guinée (CNTG). Rabiatou Serah Diallo évoque plus loin la nécessité, selon elle, d’un dialogue pour une sortie de crise. «Il faudrait que toutes les institutions se mobilisent autour de cela. Que l’exécutif aille dans ce sens, qu’il ait la volonté d’être rassembleur, d’avoir une oreille attentive aux cris du peuple, écouter ce que les gens plaident. C’est pourquoi le dialogue, il est important. Ce n’est pas toujours parler politique. On peut parler de l’économie, du social. Le dialogue a sa place dans une nation. Il y a une nécessité de dialoguer, se parler, s’écouter, de se pardonner, ne pas oublier mais accepter de se pardonner. C’est pourquoi chacun a un rôle à jouer pour atteindre ces objectifs», mentionne la présidente du conseil économique social et environnemental (CESE).

Avec Guinee114.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :