Ibn Chambas chez Sidya Touré : le leader de l’UFR mise sur un scrutin à caractère consensuel et inclusif

Pour le représentant du secrétaire général des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest et du Sahel, qui était chez Sidya Touré ce mercredi matin 11 mars 2020, ce « léger » report des élections « pourrait constituer une opportunité pour les acteurs politiques et sociaux, en vue de la recherche d’une solution consensuelle pour des scrutins apaisés et participatifs ».

C’est dans cette optique déclare Mohamed Ibn Chambas, que s’inscrit sa mission actuelle en Guinée.

Au sortir de leur rencontre, le leader de l’Union des Forces Républicaines (UFR) a exprimé ses inquiétudes sur plusieurs points :

Le premier dit-il, c’est le problème de la violence d’Etat contre les citoyens, rappelant donc le cas de 40 personnes tuées depuis le 15 octobre dernier selon lui.

« J’estime que la communauté internationale doit reprendre ce dossier notamment au niveau des droits de l’Homme », a dit Sidya Touré.

Le deuxième problème cite-t-il, ce sont les arrestations abusives et parfois suivies de tortures.

« Les gens sont arrêtés dans des conditions qui ne sont pas définies avec des fois des gens qui sont cagoulés et qui sont transportés de fois à Soronkoni. On ne comprend pas », a dénoncé le président de l’UFR.

Avec Mosaïqueguinee

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :