Grève des enseignants:Aboubacar Soumah du SLECG exige une proposition concrète sur les 8 millions

Rien ne va plus entre le sécretaire général du syndicat Libre des Enseignant et Chercheurs de Guinée (SLECG) Aboubacar Soumah et le ministre de l’enseignement pré-universitaire Mory Sangaré.Ce dernier, ménace de licencier tous les enseignants grevistes qui n’ont pas en situation de classe. Une ménace qui ne semble pas inquiété le patron du SLEECG »

Pourtant, le ministre estime qu’il serait mieux de remplacer les enseignants grevistes par ceux qui sont à la retraite et les diplômés de l’ISSEG). « le ministre n’a pas le pouvoir de Licencier un enseignant. Il n’a cas le faire, aucun enseignant ne foutra pied à l’école, si nos revendications ne sont pas satisfaites. Il a déjà dit qu’il a négocié avec l’inter-centrale syndicale, donc l’inter-centrale n’a qu’à ramener les enseignants en classe » a t-il déclaré.

Pour l’heure,Aboubacar soumah béneficie la confiance des enseignants,ui lui permet de maintenir la grève.Ce, malgré les primes d’ incitation accordées aux enseignants par le gouvernement.

« Nous, nous n’avons pas besoin de prime. On a dit, ceux qui veulent, ils n’ont qu’à prendre la prime, ceux qui ne veulent pas ils n’ont qu’à la rejeter.Cce n’est pas ce qui nous intéresse, ce qui nous intéresse, c’est le salaire indiciaire sans exclusion, tous les enseignants du système éducatif »ajoute t-il.

Pour lever la gréve Aboubacar Soumah exige que le gouvernement fasse une proposition concrète sur les 8 millions et l’intégration sans condition des contractuels à la fonction publique.
A noter qu’à quelques mois des examens nationaux, la plulart des écoles publiquenes restent ferment.

A.SOUMAH

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :