Gouvernement et personnel soignant du COVID-19 trouvent un compromis: «on a eu 5 milliards!»

A l’occasion d’une conférence de presse qui s’est tenue, ce mercredi 4 novembre 2020 à Conakry, Dr Sakoba Keita, directeur de l’Agence nationale de sécurité sanitaire (ANSS), s’est prononcé sur la situation du personnel soignant de la pandémie du Coronavirus. Selon lui, les négociations en cours ont connu une grande avancée.

« Donc, on est convenus que : la déclaration (du premier ministre) a été bel et bien faite, le discours, on l’a ressorti, on l’a lu. Ce qui n’était pas vrai dans les rumeurs, c’est qu’il n’y a pas de montant annoncé. Maintenant, les 50 milliards on ne sait pas c’est venu d’où. Face à ça, donc, on a coupé la poire en deux. Comme ça été annoncé, il faut faire un geste, le geste fut fait. Donc, on a eu cinq milliards. On nous dit de voir les modalités de répartition dans les 48 heures », a expliqué Dr Sakoba Keita.

Selon lui,  « il y a déjà des scénarii de répartition qui sont en train d’être validés par le collectif des agents de santé. Ils sont en réunion présidée par monsieur le ministre de la Santé. Donc, lui après ça,  il va aller demander aux autorités, le premier ministre, s’ils nous ordonnent même à partir de demain ou dans après-midi on va procéder au payement”, a souligné Dr Sakoba. 

Toutefois il précise que « ce qu’on vous a dit à la radio, spécialement certaines presses, ce n’est pas cinq millions par mois. On a dit tout le monde cinq milliards, le plafond, si tout va bien il y aura satisfaction ».

Dr Kaba Keita

Contacté par notre rédaction, Dr Kaba Keita, porte-parole du collectif du personnel soignant confirme que : « L’Etat s’arrête à cinq milliards pour le personnel soignant, pour notre prime exceptionnelle. » Avant d’ajouter: « mais notre dernière concertation là, le tout pourrait quitter de cinq milliards à six milliards cinq cents. Donc, c’est à  ce niveau que nous sommes. » 

Poursuivant, il précise: « comme nous sommes un collectif, nous avons une base, nous faisons un repli stratégique pour aller échanger avec la base… la reconnaissance et le pardon de l’État par rapport à leurs promesses est une première victoire pour le collectif. La seconde victoire, quelle que soit la somme, qu’il honore son engagement, que le personnel soignant puisse dire que l’État guinéen m’a donné ça comme prime exceptionnelle… »

Sur le nombre du personnel soignant qui doit toucher ce montant, Dr Kaba Keita, indique: « il a été convenu dans la réunion que toutes les parties sont unanimes de prendre tous ceux qui ont intervenu, même ceux qui ne sont plus en fonction, qui ont démissionné. L’effectif va dépasser les trois mille.»

Avec Guinee7

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :