Gouvernance : le ministre Amara Somparé, ce critique mal placé du régime Conté ?

La jeunesse du RPG Arc-en-ciel, parti au pouvoir, a donné ce vendredi 17 janvier au siège du parti, un déjeuner de presse. Cette tribune a été une occasion pour les ministres du gouvernement qui y étaient présents de monter au front pour expliquer les acquis du régime Alpha Condé.

Et pas seulement. Car dans cet exercice, certains parmi eux ont excellé par leurs communications au vitriol contre le défunt régime du général Lansana Conté. Tel est ainsi le cas du ministre Amara Somparé qui s’est évertué dans son laïus à dresser un tableau presqu’apocalyptique de la gouvernance Conté.

Comme requinqué par les salves d’applaudissements des militants très exaltés, le ministre Amara Somparé a dit tout et à qui veut l’entendre que sous le régime Conté, les Guinéens ne bénéficiaient pas de l’électricité ni d’eau potable comme aujourd’hui. Les populations de Conakry voyaient toutes leurs fortunes englouties dans l’achat du carburant pour alimenter les groupes électrogènes. Il va jusqu’à témoigner que lors de l’une de ses visites à Mandiana, les populations de cette ville lui ont appris que le seul bâtiment qui abrite l’administration administrative a été construite en 1967 par le premier président, feu Ahmed Sekou Touré. En un mot, Amara Somparé a vidé sa gibecière au présidium hier, pour témoigner et soutenir devant Dieu et les militants surexcités du RPG Arc-en-ciel que le régime Conté a laissé les Guinéens dans le noir, la soif et sans infrastructures de base pouvant servir l’administration. Enchainant dans la comparaison, il conclut que grâce au Président Alpha Condé, les quartiers, pardon, certains quartiers de Conakry ont désormais de l’électricité pendant la journée avec de l’eau qui coule à flot aux robinets faisant des bidons jaunes un souvenir lointain.

Le corps d’El Hadj Aboubacar Somparé a dû se retourner plusieurs fois dans sa tombe hier. Amara, son fils, aujourd’hui ministre de la République a littéralement et systématiquement sapé les efforts du régime Conté.

Il a nié les sacrifices que lui, son géniteur et compagnon du général Lansana Conté, ont eu à faire pendant 22 ans.

Amnésie, hystérie ou sincérité intellectuelle ? En tout cas Amara Somparé s’en moque éperdument que son père ait été ou pas fidèle lieutenant loyal de feu président Conté et deuxième personnalité du pays jusqu’à la mort de ce dernier en décembre 2008. Un régime qui a bercé sa jeunesse, nourri, entretenu… lui Amara Somparé…

Guineenews

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :