Fria : Ousmane Gaoual « frôle le pire » dans une attaque et accuse Aboubacar Makhissa…

Ousmane  Gaoual Diallo a frôlé le pire ce jeudi 27 février 2020 à Fria. Après un meeting de démobilisation tenue dans la ville d’alumine, sur le double scrutin du 1er mars, le député uninominal de Gaoual a été attaqué à Tormélin par des jeunes armés de cailloux, de gourdins, de bars de fer.

Dans cette attaque, plusieurs personnes faisant partie de sa délégation ont été blessées dont certains grièvement.  Son véhicule a également été endommagé. Interrogé par Africaguinee.com Ousmane Gaoual Diallo est revenu sur les circonstances de cette attaque. Il annonce une plainte contre le directeur national des impôts Aboubacar Makhissa Camara qui selon lui, serait derrière cette attaque dont il a été la cible.

« Quand on est arrivé à Tormelin, des jeunes armés de gourdins, de pierres, de barres de fers sont sortis du domicile de Makhissa (le  directeur national des impôts) qui se trouve à deux mètres de la route. Ils ont coupé la route à notre véhicule avant de barrer la route, puis se mettre  à jeter des cailloux. Dans cette débandade, ceux qui étaient sur le toit du véhicule, on a dénombré quelques personnes blessées. On a eu une personne qui a été fracturée du bras, un autre  a eu une entorse. D’autres ont été touchés, soit par des projectiles, soit parce qu’ils sont tombés sur le bitume en essayant de se mettre à l’abri. Tout de suite, j’ai échangé avec le député Habib Baldé pour lui dire que je ne comprenais pas pourquoi, ils s’attaquaient à nous. J’ai eu le contact de monsieur Makhissa que j’ai appelé. Je l’ai mis en garde d’être le responsable de l’instigation de tout ce qui adviendra. Et instantanément comme par magie, les gens qui nous attaquaient son devenues des agneaux. Ils ont arrêté parce qu’il a passé des coups de fils pour demander aux gens d’arrêter. Je lui ai dit qu’il répondra de ces actes là parce qu’un haut fonctionnaire n’est pas censé entretenir des gangs criminels pour s’attaquer aux citoyens, il n’est même pas censé faire de la politique », a raconté Ousmane Gaoual Diallo.

Le député uninominal de Gaoual annonce une plainte contre le directeur national des impôts ainsi que tous ceux qui seraient impliqués de près ou de loin derrière cette attaque.

« Une plainte sera portée contre Makhissa en bonne et due forme et de tous ceux qui sont de loin ou de près associés à cette forfaiture. Ce sont des lâches, sinon si vous voulez faire de la violence, personne n’a le monopole de la violence, mais en ce moment-là ne vous mettez pas en cachette pour vous attaquer à des gens qui circulent tranquillement. Je l’ai dit à Makhissa, il devra répondre de ces actes. La criminalité entretenue comme ça par des hauts cadres qui pillent l’économie ne doit pas se poursuivre. Voilà pourquoi il est nécessaire que ce pays change. Ceux qui sont tapis derrière la mouvance pour entretenir des criminels doivent être dénoncés et mis hors d’état de nuire. C’est l’une des missions de notre appareil judicaire qui doit être opérationnel au risque de pousser  ce pays dans l’embrasement. Parce que personne, moi je n’attendrai pas que l’on me tue sans que je ne puisse bouger. Ce type de violences doit être banni », a-t-il martelé.

Pour l’heure, nous avons vainement tenté de joindre M. Makhissa pour répondre à ces accusations. Son numéro est pour le moment injoignable.

A suivre…

 

Africaguinee

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :