Fête internationale des droits femmes: les femmes saluent, les efforts du président Alpha Condé en faveur de l’émancipation de la femme

A l’instar des autres pays, la Guinée a également célébré, ce dimanche 08 mars, la journée internationale des droits de la femme.

Comme à l’accoutumée, une grandiose cérémonie présidée par le chef de l’État et son épouse, a mobilisé les femmes de Guinée ainsi que plusieurs membres du gouvernement, des représentants d’institutions et le corps diplomatiques, au palais du peuple.

Célébrée sous le thème : « je suis de la génération Égalité : levez-vous pour les droits des femmes », l’édition 2020 correspond au 25ème anniversaire de la déclaration du programme d’action, adopté en 1995 à Beijing, lors de la 4ème conférence sur les femmes.

A cette occasion, la Ministre de l’agriculture qui a représenté celle du département de l’action sociale de la promotion féminine et de l’enfance, a magnifié l’engagement du chef de l’Etat en faveur de l’émancipation des femmes.

« Nous sommes heureuses de célébrer particulièrement ce 08 mars qui coïncide avec le 10eme anniversaire de la mandature du chef de l’État. Le professeur Alpha Condé a inscrit son nom dans l’histoire de l’émancipation des femmes en Guinée. Sur le plan juridique et législatif, au cours des dix dernières années, la gouvernance a mis un accent particulier  sur la promotion des droits de la femme notamment avec la révision du code pénal et du code civil et l’adoption de la loi sur la parité entre hommes et femmes aux postes électifs. La construction et la réhabilitation de plusieurs centres d’autonomisation des femmes… », a égrené Mariama Camara.

Présent à cette rencontre, le représentant du système des Nations Unies en Guinée, a rappelé le rôle de la femme dans le développement socio-économique des États, avant de féliciter le président de la République pour les efforts consentis dans la promotion des droits de la femme.

« Les institutions fonctionnent mieux lorsque les femmes y participent. Les femmes sont au cœur de la sécurité, de la paix, de l’humanitaire et du développement. C’est pourquoi  M. le président de la République, je voudrais au nom de tous les partenaires, saluer votre engagement personnel, celui de la première dame et de votre gouvernement à travers des initiatives qui concourent à l’amélioration de la situation des filles et des femmes guinéennes et la défense de leurs droits. L’élimination des violences basées sur le genre est un impératif. La lutte contre les stéréotypes sexistes est un levier pour le développement durable. Je voudrais terminer en invitant le système des nations unies à appeler tous les acteurs à agir ensemble pour atteindre l’égalité des sexes en Guinée d’ici à 2030 », a déclaré Georges Alfred Ki-Zerbo.

Selon le représentant du système des nations unies, en Guinée, 95% des femmes de 15 à 49 ans sont victimes de mutilations génitales, les violences basées sur le genre concernent 80% des filles et des femmes. D’où cette invite.

Avec Mosaïqueguinee

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :