Fermeture des frontières et sortie d’Umaro Embalo: Conakry apporte des précisions

Le Gouvernement guinéen a « recadré » le Président de la Guinée Bissau, Umaro Sissoko Embalo, qui, lors du sommet des Chefs d’Etat de la CEDEAO, ce samedi 19 juin à Accra, a jeté l’opprobre sur l’accord de Défense signé entre la Guinée et le Sénégal, ouvrant la voie de la réouverture des frontières entre les deux pays.

Interrogé samedi soir par nos confrères d’africaguinee, le porte-parole du Gouvernement guinéen a mis les points sur les « I ». Tibou Kamara souligne que la Guinée a fermé ses frontières avec certains Etats, à cause de menaces et de risques liés à la sécurité nationale. Il précise  que cette mesure durera aussi longtemps que nécessaire. 

« Nous ne sommes pas responsables de la politique d’autres pays ou des décisions et choix de leurs Chefs d’Etat.  La Guinée a fermé ses frontières avec certains Etats, à cause de menaces et de risques liés à la sécurité nationale.  Tant que  les conditions de la confiance ne seront pas rétablies, qu’il n’y aura pas de garantie par rapport à l’intégrité de notre pays et la sécurité de nos concitoyens,  en toute responsabilité,  nous en tirerons toutes les conséquences et aussi longtemps qu’il faudra.. », a précisé le ministre d’État Tibou Kamara, porte-parole du Gouvernement guinéen. 

Avec Africaguinee.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :