Exclusivité / Sous-préfecture de Morybayah : Mohamed Koket Camara, contredit l’arrêté du ministre Bouréma Condé

La rédaction de votre quotidien en ligne Guineefutur.info a bien voulu accorder une interview à Mohamed Koket Camara un ressortissant de Koket, village voisin de Morybayah, qui vit actuellement en France (Paris). Au cours de ce mini entretien, il s’est indigné de voir certains se réjouir de cet arrêté dont qu’il qualifie qu’une simple récompense.

Lisez

Guineefutur.info : Bonjour M. Camara Mohamed Koket, s’il vous plaît veuillez vous présenter à nos fidèles lecteurs ?

Je me nomme  Mohamed Koket Camara, résident en France, précisément aux Mureaux dans le département les Yvelines en  région parisienne. 

Quelles analyses faites-vous sur le changement du statut administratif de Morybayah ? 

Mohamed Koket Camara : Merci de m’avoir interrogé sur ce sujet. Morybayah était un district voisin de Koket qui vient de passer en sous préfecture, cet arrêté ministériel du ministère de l’administration et du territoire est incompatible car cette localité ne répond pas aux critères donnés, une sous-préfecture se définit comme telle: je peux en citer, les services qui doivent y être : un hôtel communautaire, une police de proximité, une gendarmerie de proximité également, au moins un collège sous préfectoral, une pharmacie…et tant d’autres services. Morybayah a mis la Charrue avant les bœufs. Je n’ai rien contre Morybayah mais il faut faire les choses en ordre administratif, je suis sidéré de voir certains se réjouir de cet arrêté dont je qualifie qu’une simple récompense. 

À mon fort étonnement le bloc administratif n’est pas mis en place pour accueillir les nouveaux fonctionnaires. La sous-préfecture est une administration disposant d’un pouvoir d’appréciation en la matière. Une décision controversée par les districts voisins car Morybayah n’a aucun mérite d’accéder à ce titre. Il y a un manque à gagner au niveau de l’urbanisation, le nouveau sous-préfet doit s’atteler à quoi pour diriger cette localité.

La rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :