Enfin, le retour de Guillaume Soro en Côte d’Ivoire…

À trois mois des échéances électorales en Côte d’Ivoire, Guillaume Soro ne fait que rassurer les militants et sympathisants du Génération Peuple Solidaire (GPS) qu’il reste et demeure toujours candidat pour la course du fauteuil présidentiel prévue le 31 Octobre prochain.

En effet, condamné par la justice ivoirienne depuis mardi 28 avril à 20 ans de prison pour corruption, détournement de dénier public et tentative de déstabilisation du pays, l’ancien chef de la rébellion ivoirienne et ex-Premier ministre ne semble pas être assombrir par cette sanction juridique qui plane sur sa tête.

Au contraire, Guillaume Soro communément appelé  »Tienigbanani » depuis son exil Parisien ne fait que multiplier des actions sur le terrain afin de mieux préparer sa victoire écrasante au soir du 31 Octobre 2020.

Ses partisans, lors des réunions rassurent les militants et sympathisants du (GPS) que le retour de leur candidat, leur mentor n’est qu’une question de quelques jours. Ils affirment sans complexe que Guillaume Soro rejoindra son pays, la Côte d’Ivoire avant l’élection présidentielle prévue dans le mois d’octobre prochain.

À  quelque trois mois de la prochaine élection présidentielle, alors que toutes les officines politiques sont en mouvement, l’ancien patron du parlement ivoirien, Soro Guillaume Kigbafori, candidat déclaré à la prochaine élection est encore en exil en France. Sous le coup d’un mandat d’arrêt international depuis son retour manqué le 23 décembre 2019 en Côte d’Ivoire, Soro Guillaume Kigbafori, milite à ce jour pour la libération de ses compagnons en prison.

Pour l’ex-chef rebelle, le régime actuel serait dans « une logique de capturer le pouvoir d’État en maintenant les membres de l’opposition en prison ».

Depuis le 23 décembre 2019, environ 15 collaborateurs et cadres de Générations et Peuples Solidaires de Soro Guillaume Kigbafori sont en prison pour troubles à l’ordre public.

La cour africaine des droits de l’homme et des peuples avait demandé aux autorités ivoiriennes la libération des prisonniers politiques proches de GPS et l’annulation du mandat d’arrêt contre Soro Guillaume Kigbafori.

VIDEO:https://www.youtube.com/embed/nQylwW3ltTE?autoplay=1&controls=1Articles liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :