Education : le SLECG renonce aux manifestations de rue et menace de prendre d’assaut les DCE et DPE

Le SLECG, syndicat à l’origine de la crise qui paralyse partiellement le secteur de l’éducation, a finalement décidé de surseoir à la manifestation de rue, qu’il avait pourtant projetée.

À la faveur de l’assemblée générale extraordinaire, ce lundi, 02 mars 2020, Aboubacar Soumah, devant les enseignants fortement mobilisés, a justifié cette décision par la présente crise sociopolitique qui secoue le pays.

« Comme nous, nous sommes des enseignants nous ne pouvons pas nous mettre dans la rue pour exiger à ce qu’on nous appelle pour la négociation. Nous n’allons pas descendre dans la rue pour ça. C’est aux parents d’élèves de descendre dans la rue, c’est aux élèves de descendre dans la rue, ce n’est pas nous, nous nous continuons à rester à la maison »,a-t-il indiqué.

Toutefois, Aboubacar Soumah annonce que si les enseignants grévistes ne sont pas payés d’ici la semaine prochaine, ils prendront d’assaut les DCE et DPE pour réclamer le payement de leurs salaires.

« Si durant cette semaine nous n’avons pas nos salaires, la semaine prochaine nous allons programmer une descente dans les DCE pour réclamer nos salaires, parce que c’est un droit », a annoncé le secrétaire général adjoint de l’USTG.

Avec Mosaïqueguinee

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :