Double élections du 22 mars : 9 morts dont une femme (bilan OGDH)

Pour les organisations de défense des droits de l’homme, la Guinée a enregistré de graves violations des droits humains le 22 mars, jour de scrutin en Guinée.

Selon l’Organisation Guinéenne de Défense des Droits de l’homme, neuf personnes ont perdu la vie hier dimanche.

« Au titre  des bilans, nous avons enregistré au sein de notre organisation neuf (9) cas de morts, mais des sources font état de dix morts,  et  comme nous, nous n’avons pas d’informations sur la dixième personne décédée, nous préférons nous limiter au nombre que nous avons eu à monitorer. Ces personnes décédées ont un âge compris entre 12-35 ans. Et parmi elles, il y a une femme », a indiqué le président de l’OGDH.

Par ailleurs, Abdoul Gadiri Diallo a interpelé l’Etat à qui il a réclamé justice dans ses agissements

« Il faut noter que de la même manière que les autres manifestations ont enregistré des morts d’hommes, cette fois-ci encore, on a eu les mêmes cas, et nous réitérons toujours lorsqu’il y a morts d’hommes, l’Etat doit avoir la responsabilité de chercher à savoir qui a fait quoi à travers une enquête sérieusement menée pour essayer de situer les responsabilités. Un État ne privilégie par une catégorie contre une autre, il prend ses responsabilités face à tout affrontement et à toute confrontation qui pourrait conduire à des crises plus grave que ça », a déclaré Abdoul Gadiry Diallo.

Guineefutur.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :