Donald Trump lie le Covid-19 à un laboratoire chinois et menace de taxer Pékin

Sans entrer dans les détails, le président américain a assuré jeudi avoir des raisons de penser que le nouveau coronavirus provenait d’un laboratoire de Wuhan. Il a ensuite évoqué la possibilité de mettre en place « des taxes douanières » punitives contre la Chine.

Donald Trump, qui assure avoir vu des éléments lui permettant de penser que le nouveau coronavirus proviendrait d’un laboratoire chinois, a affirmé jeudi 30 avril envisager des taxes punitives contre Pékin.

« Oui », a-t-il répondu à un journaliste à la Maison Blanche qui lui demandait : « Avez-vous vu jusqu’ici des choses qui vous permettent de croire sérieusement que l’Institut de virologie de Wuhan est à l’origine [de la pandémie?] » « C’est quelque chose qui aurait pu être contenu à l’endroit d’origine et je pense que ça aurait pu être contenu très facilement », a-t-il déclaré.

« Taxes douanières »

Le président américain, qui n’a pas précisé quelles étaient ces preuves, a ajouté qu’il pourrait en conséquence imposer à la Chine « des taxes douanières » punitives. Interrogé sur la possibilité que les États-Unis ne remboursent pas leur dette à la Chine en rétorsion, Donald Trump a répondu : « Je peux le faire autrement. Je peux faire la même chose, mais autrement : en instaurant des taxes douanières », comme il l’a déjà fait lors du conflit commercial qui l’a opposé à Pékin.

Donald Trump accuse ainsi régulièrement la Chine de mentir sur le bilan humain de l’épidémie, alors que son pays compte plus de 62 000 décès (dont 2 053 ces dernières 24 heures) supplémentaires liés au nouveau coronavirus officiellement liés au Covid-19. Il a également récemment évoqué la possibilité de demander à Pékin de payer des milliards de dollars de réparations pour les dommages causés par le virus.

Le marché de Wuhan, hypothèse favorite des experts

Jeudi, Donald Trump a estimé que Pékin « semblait au moins essayer d’être un peu transparent » avec les États-Unis. « Mais nous allons savoir. Vous allez savoir dans un avenir assez proche. Une chose terrible s’est produite – peut-être qu’ils ont fait une erreur […]. Ou est-ce que quelqu’un a fait quelque chose volontairement ? »

Le laboratoire de Wuhan dément être à l’origine du nouveau coronavirus, tandis que des représentants américains ont minimisé cette hypothèse. L’Office central des agences américaines du renseignement a ainsi indiqué que les éléments à sa disposition écartaient la piste selon laquelle le nouveau coronavirus SARS-CoV-2 aurait été créé par l’homme ou serait le produit d’une modification génétique. Pour la plupart, les experts estiment que le nouveau coronavirus est apparu sur un marché de Wuhan vendant des animaux et a été transmis de l’animal à l’homme.

France24.com Avec AFP et Reuters

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :