Deux membres du FNDC libérés sans procès, c’est après avoir passés 5 mois en prison

Le superviseur de l’antenne FNDC de la commune de Matam Thierno Diallo, et Abdoulaye Diallo, ont été mis aux arrêts le 27 novembre 2019 à leur domicile à la Carrière, par le commissariat central de Bonfi, puis déférés à la maison centrale de Conakry.

Après 5 mois de détention à la maison centrale de Conakry, ces deux responsables de l’antenne FNDC de Matam, ont été finalement libérés sans procès hier mardi, aux alentours de 16 heures.

Ils étaient tous accusés d’être auteurs de plusieurs incendies à Conakry, en marge des manifestations du front national pour la défense de la constitution (FNDC).

Avec Mosaïqueguinee

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :