Désignation de Mamady 3 Kaba : « le décret n’est pas légal…Salif Kébé est venu du barreau » (Lansana Kouyaté)

La semaine dernière, le président de la République a pris un décret pour nommer Mamady 3 Kaba, comme remplaçant de Me Salif Kébé, décédé récemment.

Au sein de la classe politique et de la société civile, cette nomination continue de faire des vagues.

Le barreau de Guinée qui conteste la désignation du juriste par le CNOSC a d’ailleurs saisi la cour suprême pour attaquer le décret du Chef de l’Etat.null

Lansana Kouyaté, président du PEDN qui est intervenu sur les ondes de la radio Espace Fm, a indiqué que le décret nommant Mamady 3 Kaba est illégal.

Il justifie ces propos par le fait qu’il ne revenait pas au CNOSC de désigner le remplacement de l’ancien président de la CENI.

« La loi devrait être notre recours. C’est un décret je crois, qui a désigné Mamady 3 Kaba, comme commissaire à la CENI en remplacement de Me Salif Kébé. Ce décret, n’est pas légal. Parce que je vais rappeler que l’article 11, si j’ai bonne souvenance, de la loi 044 du mois de juillet 2018 portant sur la CENI dit qu’en cas de vacance consécutive à un décès, il est procédé au remplacement dans les mêmes conditions que celles de la désignation du défunt pour le reste du mandat en cours. En clair, Salif Kébé est venu du barreau de Guinée, ce qui fait aucun doute que son remplaçant doit venir du barreau », a-t-il soutenu.

Les regards seront tournés vers la Cour Suprême qui devra dans les prochains jours statuer sur cette question.

Source Mosaïqueguinee

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :