Des institutions de la république, sevrées de leur budget de fonctionnement (source)

La crise politique qui secoue le pays depuis des mois, on ne peut point en douter, impacte sérieusement l’économie nationale.

Les institutions de la république particulièrement, subissent les conséquences de cette situation de marasme politico-économique, qui a d’ailleurs, il faut le rappeler, amené des partenaires financiers de la Guinée, à plier bagages.

Ces institutions, font, à cet effet,  les  frais de la gestion en parcimonie des ressources disponibles, largement en déça des prévisions.

Selon nos sources, bon nombre de ces institutions, si non presque toutes, sont sevrées de leur budget de fonctionnement, depuis plus de deux semestres.

Autrement dit, depuis  plus de 6 mois, ces institutions  n’ont reçu aucun copeck de budget pour leur fonctionnement et leurs caisses asséchées.

« On est à ce jour incapable d’assurer le minimum pour le fonctionnement, notamment pour  l’achat des ancres, des rames et autres. Vous pouvez comprendre là,  que les primes des travailleurs ne sont plus payées. Il  y en a parmi nos collègues qui ne viennent  plus » a décrit déploré un travailleur d’une institution républicaine, qui a requis l’anonymat.

En attendant d’avoir le ministre du budget dont la responsabilité est pointée, pour d’ample informations, les caisses de ces institutions risques de rester longtemps asséchées, à cause de la crise qui perdure.

Avec Mosaïqueguinee

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :