Depuis la prison de Dubreka, Ousmane Gaoual Diallo garde le moral haut : ‘’Nous allons continuer le combat…’’

Le responsable en charge de la mobilisation de l’antenne préfectorale du Front national pour la défense de la constitution (FNDC) a été arrêté lundi soir et conduit à la prison civile de la localité.

Contacté, Ousmane Gaoual Diallo a déclaré qu’il garde le moral gonflé à bloc. ‘’Je suis détenu à la prison centrale de Dubreka. J’ai été arrêté alors que je sensibilisais des militants sur la manifestation prévue ce mardi. C’est là que j’ai été interpellé par la Brigade anti-criminalité N°14 de Dubreka’’, indique-t-il.

Avant de poursuivre : ‘’Ils m’ont dit qu’ils ont reçu l’ordre de m’arrêter. J’ai demandé comment peuvent-ils se permettre de m’arrêter à 19h sans aucune convocation. Ils m’ont dit qu’ils ont reçu l’ordre du procureur de m’arrêter et qu’ils me recherchaient depuis longtemps. Je n’ai pas résisté, je suis monté à bord de leur véhicule et ils m’ont conduit directement à la prison civile’’.

Notre interlocuteur précise qu’il n’a pas subi de tortures de la part des agents qui ont procédé à son arrestation. ‘’Ils ne m’ont pas frappé, ni torturé. Ils m’ont juste arrêté et enfermé’’, souligne-t-il.

‘’Avant mon arrestation, le coordinateur du FNDC à Dubreka m’a alerté vers 16 heures qu’il a appris que des agents ont été déployés sur le terrain pour m’arrêter. Je lui ai dit que je vis là depuis années et que je ne fuirai pas’’, assure M. Diallo, précisant que le leader du mouvement anti troisième mandat à Dubreka est introuvable jusque-là.

Ousmane Gaoual Diallo se dit calme et serein après son interpellation, tout en promettant de ne pas reculer d’un seul iota dans la lutte. ‘’Nous allons continuer le combat, nous n’allons pas baisser les bras’’, s’engage-t-il.

VisionGuinee.info

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :