Damantang Camara se dit ‘’choqué et indigné’’ après l’utilisation d’une femme comme bouclier humain par des policiers

Le ministre de la sécurité et la protection civile a réagi à l’utilisation d’une nourrice mercredi comme bouclier humain par des agents de maintien de l’ordre à Wanindara dans la commune de Ratoma.

Damantang Albert Camara déclare que ‘’nous avons tous été choqués, interpellés et indignés par ces images d’une femme molestée par des agents de police et visiblement en train d’être utilisée pratiquement comme bouclier contre des jets de pierres d’un certain nombre de manifestants’’.

‘’C’est totalement inadmissible. Ça ne peut pas être ce que nous voulons de la police guinéenne. Les agents qui se livrent à ce genre de comportements sont des serviteurs de la République’’, ajoute-t-il, précisant que ‘’nous avons dès ce matin, sous l’égide du directeur général de la police nationale, convoqué une réunion’’.

‘’Nous allons procéder à des enquêtes. Je voudrais présenter à cette dame les excuses du département de la sécurité. Autant, nous louons le travail de ces agents qui, courageusement, font face à leur mission dans un contexte extrêmement difficile, autant, rien ne peut justifier ce type d’agissements’’, poursuit le ministre Camara.

Il rassure la population que ‘’nous n’avons pas l’intention de laisser passer cela. Ceux qui font ça font du mal à toute la police, à toute la corporation et à l’Etat guinéen. Il n’est pas question de laisser passer ce genre d’agissements’’, avant de d’annoncer que ‘’nous allons revisionner ces images, vérifier le lieu, le moment et confondre ceux qui se sont rendu coupables de cela’’.

VisionGuinee.Info

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :