Damantang Camara ferme et catégorique : ‘’On ne travaille pas pour plaire au département d’Etat américain’’

Le département d’Etat américain, Amnesty International et Human Rights Watch ont récemment épinglé le gouvernement guinéen sur de graves cas de violations des droits humains. 

Droit dans ses bottes, le gouvernement rejette ces rapports et estime qu’ils manquent d’objectivité et d’impartialité.

‘’Le département d’Etat américain a publié un rapport que nous considérons comme étant biaisé. Nous, on travaille pour la promotion des droits de l’homme, on ne travaille pas pour plaire à Amnesty, Human Rights Watch ou au département d’Etat américain’’, balance Damantang Albert Camara.

Le ministre de la Sécurité assure que ‘’le jour où nos intérêts vont réellement se rencontrer, où ils ne seront pas noyautés et pollués par des personnes qui se cachent sous le manteau d’activistes de la société civile, les guinéens seront mieux protégés’’.

‘’Quand la Guinée se fait épingler par le département d’Etat américain sur des bases qui sont biaisées, qui sont fauchées et qui ne traduisent pas la réalité, c’est dommage. La plupart de ces rapports sont rédigés par des ONG qui ne jouent pas le jeu de la transparence de l’objectivité de l’impartialité. Cela ne nous permet pas d’être efficaces, on aimerait pouvoir travailler ensemble avec ces ONG pour obtenir des résultats concrets’’, ajoute-t-il dans Mirador.

S’il reconnait que tout n’est pas rose en matière des droits de l’homme en Guinée, le ministre Camara affirme que ‘’la plupart des représentants des ONG internationales qui travaillent ici sont affiliés à des partis politiques. Ce qui fait que ces rapports contiennent beaucoup d’irrégularités, beaucoup de fausses informations et d’incohérences’’.

Avec VisionGuinee.Info

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :