Dadis sur la nouvelle Constitution : ‘’si je choisis un camp, j’aurais commis un délit et je pourrais même être extradé’’

Sur Espace Fm, Moussa Dadis Camara, ex-chef de la junte s’est abstenu depuis Ouagadougou de prendre position sur le projet de nouvelle Constitution qui fait grand débat en Guinée.

‘’Aujourd’hui, en Guinée, le pays est complètement divisé par rapport au débat sur la nouvelle constitution. Puisque je n’ai pas vu ce projet, même si les gens en parlent, je pense qu’il faut de la retenue.

Mon statut ne me permet pas de choisir un camp. Si je le fais, j’aurais commis un délit et je pourrais même être extradé. Tous les guinéens peuvent donner leurs avis, mais dès que l’ancien président parle, on dira Moussa Dadis a dit ça. Et s’il y a des situations malheureuses, qui va endosser la responsabilité ? C’est ce qu’on appelle incitation à la haine. Je m’abstiens de prendre position. Car personne ne peut m’obliger à donner ma position sur une nouvelle constitution. (…)’’

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :