Culture : la sœur de Petit Kandia, Ramata Kouyaté annonce son tout premier album et rassure « je suis née dans la musique » (Interview)

Ramata Kouyaté, la jeune sœur de Petit Kandia, dans la ferveur des préparatifs de la sortie officielle de son tout premier album, a bien voulu nous recevoir, dimanche 16 février 2020, à son domicile, situé dans le quartier Kénien, dans la commune de Dixinn, à Conakry.

Sans tabou, la jeune artiste nous a dévoilé les messages véhiculés dans son album, intitulé « Sensengni Béré » dont la sortie officielle est prévue le 6 mars prochain au palais du peuple. Elle nous a parlés également de son expérience musicale qu’elle tient, selon elle, en grande partie de son frère Petit Kandia, à qui Ramata Kouyaté rend hommage.

Lire, son interview !

Votre premier album est annoncé dans les bacs au début du mois de mars, quel est votre parcours ?

« Je viens de très loin, j’ai commencé la musique avec mon grand-père et après mon frère (Petit Kandia) qui m’a beaucoup aidée à avancer. Il m’a beaucoup aidée. Au début, je partais avec lui dans les cérémonies de mariage, de baptême et autres événements de ce genre, c’est lui qui me donnait le micro pour chanter. Un jour, il m’a dit, toi tu chantes bien. Est-ce que tu veux faire un album ? Je lui ai dit oui. Il m’a dit ok, prépare-toi je vais t’aider à atteindre ton objectif. Quelques jours près Ahmed Fofana est venu me chercher  pour aller chanter avec lui. J’avais pas d’argent pour le studio mais il avait tout payé déjà, donc, c’est le moment pour moi de lui dire merci pour ce qu’il a fait et continue à faire pour moi. »

L’album est composé de 14 titres, quelle est votre chanson préférée ?

« Ma chanson préférée, c’est Sensengni Béré, l’amour naturel, l’amour vrai, l’amour propre sans mensonge ni de la tromperie, parce que crois moi, il y a de faux amours. C’est un peu pour interpeller les uns et les autres à s’aimer pour de vrai, parce que je vis dans le vrai amour, sourire (…) C’est un peu ça le concept ».

Quels sont les thèmes favoris de votre album ?

« Je parle de beaucoup de choses dans cet album. Je parle de l’amour, je prodigue des conseils aux gens à cultiver la paix, à faire du bien, de ne pas détruire son prochain. Il y a vraiment plein de choses que j’ai évoquées dans mon album et je pense bien que le public va aimer. »

Comment faites-vous pour concilier le métier d’artiste et votre vie de couple ?

« Rires… Je peux dire tout ça ici ! Je n’ai pas de problème majeur à ce niveau puisque mon mari me comprend bien et me soutient dans ce que je fais. Je fais mon travail d’épouse sans problème et la musique aussi. J’avoue que je mélange rien du tout et mon époux le comprend et m’accompagne. Cela me facilite la tâche, tout se passe bien. »

Vous sortez votre album au moment où certains artistes de la gente féminine notamment, s’imposent, que feriez-vous pour vous faire une place dans ce marigot ?

« J’ai pas peur de la concurrence. Moi je suis griotte, je suis née dans la musique, donc j’ai pas de problème avec ça. Vous avez vu le titre Sensengni Béré a déjà conquis l’esprit de mes fans, donc j’espère que j’aurais ma place, incha’Allah. »

Est-ce qu’on peut avoir une idée des préparatifs de la sortie officielle de cet album « Sensengni Béré » ?

« Ça fait pratiquement deux semaines de cela on est pas assis. On a envahi déjà les médias, vous pourrez le constater sans compter les différentes répétitions que nous sommes entrain de faire avec mon équipe. Vous savez avec la structure Conakry cocktail, ça badine pas du tout. Je me prépare bien pour le 06 mars. »

Un message à l’endroit du public mélomane ?

« Le 06 mars, j’invite tous mes fans, toutes celles et tous ceux qui aiment la musique de Ramata Kouyaté de venir en grand nombre pour la dédicace de mon premier album. L’album Sensengni Béré c’est pour tous les hommes qui aiment leurs femmes et toutes les femmes qui aiment de façon honnête et sincère leurs époux. »

Avec Guineerealite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :