Culture : 2020 année de clash entre les artistes chanteurs !

Depuis quelques jours, on assiste à une série de clashs entre les chanteurs du pays. Certains le font directement et d’autres préfèrent le contraire.

De nos jours, nous avons affaire à plusieurs catégories d’artistes. Les uns sont engagés auprès du FNDC non seulement pour dénoncer, mais aussi défendre la constitution. D’autres se sont rangés aux côtés de la mouvance pour défendre les acquis du président de la République.

Mais le côté qui regroupe la majorité, est cette partie qui a, à son sein, les artistes qui ont préféré s’abstenir à tout commentaire ou mouvement politique. Et dans ce même lot, ils existent, des artistes qui tirent sur ceux qui ont pris des positions côté mouvance et opposition.

Tout a commencé par la réaction de Bill De Sam qui a traité les artistes du projet FAM ‘’d’hypocrites « . Suite à cela, il s’est fait insulter par les chanteurs qui ont pris part à ce projet.

Dans la nuit du mercredi 15 janvier, Ans-T Crazy s’est aussi défoulé en taclant ses confrères qui ont pris le chemin de la politique en accompagnement les politiciens. Il a même cité en exemple le mouvement ‘’Wonkhai 2020  » dans un freestyle qu’il compte sortir bientôt.

Singleton et Steve n’ont pas tardé à réagir. Dans leurs réactions, ils n’ont pas été tendre envers Ans-t.

Très tôt ce jeudi matin, Djanii Alfa à son tour, a parlé de ‘’l’hypocrisie  » de ses amis artistes qui se disent ‘’Neutre  » juste à cause de leur intérêt. Il est allé jusqu’à dire que ces derniers préfèrent se prendre en photo avec les promoteurs de troisième mandat en fuyant les responsables du FNDC.

Ses différents agissements des chanteurs guinéens peuvent aussi freiner l’évolution de notre musique qui a d’ailleurs du mal à se mettre sur un bon chemin. Au lieu de se serrer les coudes pour exporter la musique guinéenne, ils vont créer la haine, l’égoïsme entre eux.

Déjà ces clashs qui ont commencé vont se poursuivre puisque Ans-T compte mettre en exécution son concept ‘’Ebarassonara’’ en s’attaquant à ceux qui ont politiquement fait des prises de positions. Tous ces artistes chanteurs oublient qu’ils ont un autre combat commun dans lequel ils doivent dénoncer la violence et les meurtres qui ont pris un autre élan dans la capitale.

À cette, personne ne peut intervenir pour faire un rappel à l’ordre. Chacun suit le raisonnement de son cœur. Alors si rien n’est fait jusqu’à la fin de cette tempête politique, nous allons tout reprendre au lieu d’être à la conquête du continent.

Veracitecachee

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :