Crise de pain en Guinée : une note circulaire du ministère du commerce fixe le prix à 4 000 GNF (Elhadj Sacko)

Quelques jours après la crise qui a secoué les boulangers de l’intérieur du pays, il a été convenu que la miche du pain soit désormais vendue à 4 000FG sur toute l’étendue du territoire Nationale.

C’est en tout cas, ce qu’a confié le président de l’union nationale des boulangers et pâtissiers de Guinée. El hadj Alpha Oumar Sacko précise que cette décision a été actée par la ministre du commerce à travers une note circulaire officielle.

“Nous avons envoyé une note circulaire aux directeurs préfectoraux, nous avons demandé à ce que le prix de 4 000 soit appliqué. C’est un ordre donné par la ministre du commerce, parce que c’est ce qui était inscrit sur le protocole d’accord. Donc il n’y a pas d’autres solutions”, a-t-il précisé.

Faisant référence aux nombreuses arrestations de ses pairs, le chef des boulangers a rappelé que l’augmentation ou non du prix du pain n’est pas du ressort des autorités locales.

“C’est des bandits qui étaient en train de les arrêter. Quand le ministre donne des instructions, qui d’autres peut s’interposer car c’est lui qui représente l’Etat, avec les industrielles et les responsables des boulangers. Les préfets n’ont rien à dire dans l’affaire de pain, ce n’est pas de leur ressort”, a insisté le chef des boulangers.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :