Covid-19 : le conseil scientifique recommande le maintien de la fermeture des écoles et des lieux de cultes

En conférence de presse, ce vendredi 22 mai 2020, pour présenter de nouvelles recommandations au gouvernement, le conseil scientifique de riposte contre la pandémie de la Covid-19, s’est prononcé sur la question de la réouverture ou pas des écoles et des lieux de culte.

L’avis du conseil scientifique N°3 a été présenté par le Pr Moustapha Diop Keïta, 1er vice-président de l’organisme.

Au regard de plusieurs observations dont le taux élevé de contaminations communautaires, le conseil scientifique a recommandé le maintien de la fermeture des écoles et des lieux de cultes.

  • Le maintien de la fermeture des écoles.

Cette mesure sera réévaluée en fonction de la situation épidémiologique et des avancées de la riposte pour déterminer la période de réouverture des écoles notamment pour les classes d’examen. La réouverture sera subordonnée à la présentation par les ministères sectoriels de l’éducation, des mesures idoines de distanciation sociale dans les classes de l’ensemble des écoles du pays en faisant respecter une distance de 1m 50 entre deux élèves et dans tous les établissements publics ou privés (…) ;

2- Le maintien de la fermeture des lieux de cultes. Cette mesure sera réévaluée périodiquement et une recommandation sera formulée en tenant compte de l’évolution de la situation épidémiologique et des avancées de la riposte ;

3- La réouverture des lieux de cultes de façon progressive en fonction de l’évolution de la situation épidémiologique et des avancées de la riposte en commençant par les préfectures qui n’auront pas enregistré de cas pendant une période d’au moins 30 jours. Cette réouverture sera également subordonnée à la présentation par les ministères en charge des affaires religieuses, au gouvernement, des mesures de distanciation sociale dans les lieux de cultes en faisant respecter u’e distance de 1m 50 entre chaque fidèle (…) ;

4- Le maintien et le renforcement de l’isolement de la ville de Conakry pour réduire la propagation de la maladie et éviter son expansion vers l’intérieur du pays.

5- Pour tous les transports de marchandises, le maintien de la limitation du nombre de convoyeurs à deux apprentis, un chauffeur et la/le propriétaire de la marchandise. S’ils viennent de l’étranger, à l’entrée sur le territoire national, ils seront soumis au confinement et au suivi pendant une période de 21 jours ;

6- Le maintien de la limitation de passagers dans les transports en commun de la ville de Conakry de trois passager par voiture, un passager par moto et 7 à 10 passagers par minibus. A cet effet, ‘ousmane suggérons aux autorités compétentes, d’ouvrir un espace de concertation avec les syndicats des transporteurs sur les tarifs officiels des tronçons. (…)

Nous y reviendrons avec l’intégralité des recommandations.

Avec Mosaïqueguinee

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :