Covid-19 : l’association des guérisseurs traditionnels porte des accusations contre le ministère de la santé

Des membres de la Fédération Guinéenne des Associations des Guérisseurs Traditionnels et Herboristes (FGAGTH), ont animé un point de presse ce vendredi 08 mai, pour dénoncer le refus du ministère de la santé d’associer leur corporation à la lutte contre le COVID-19 en Guinée.

Pourtant, ils indiquent avoir joué un rôle important lors de l’épidémie à virus Ebola.

« Depuis sa création le 5 avril 2011, la fédération a été témoin et victime du détournement des fonds alloués aux tradi-praticiens par l’Etat guinéen et les bailleurs de fonds. On est resté dans cette perspective, il n’y a pas eu de suite favorable. C’est suite à cela, que la fédération s’est organisée à passer pour véhiculer son message de préoccupation lié à son existence pour attirer et informer l’opinion nationale et internationale des maux dont elle souffre. Il s’agit entre autres de l’exclusion de la fédération dans les recherches sur les maladies comme (le VIH SIDA, le Coronavirus, et tant d’autres…). L’exclusion de la fédération par le ministère de la Santé de toutes ses attributions statutaires, le refus de financement des projets présentés par la fédération, la formation grossière et fausse des projets au nom des tradi-praticiens et tant d’autres », évoque M. Joseph Millimono porte-parole de la FEGAGTH.

Ces guérisseurs traditionnels ont profité de l’occasion pour faire la présentation de leur produit dénommé « Leko » qui selon eux, a déjà soigné 15 personnes qui souffraient des symptômes du covid-19.

Même ceux qui souffrent énormément où ont un problème de respiration, peuvent en prendre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :