Couvre-feu à Conakry : « nous n’avons pas été saisis qu’une ambulance a été bloquée la nuit (ANSS)

Pour cause de couvre-feu instauré par les autorités depuis plus d’un mois, dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire, des médias ont fait état du calvaire qui serait celui des ambulanciers dans la circulation, la nuit.

Interpellée à ce sujet, ce vendredi, par Mosaiqueguinee.com, l’agence nationale de sécurité sanitaire (ANSS), a martelé qu’elle n’a jamais été saisie qu’une ambulance a été bloquée par les forces de sécurité.

« Jusque-là nous n’avons pas été saisis qu’une ambulance a été bloquée la nuit. Avec nos ambulances, pour aller chercher un malade et revenir, il y a toujours un médecin devant, un infirmier derrière et le malade. Mais avec les forces de sécurité, même le colonel Balla Samoura nous a dit que les agents n’arrêtent pas les ambulances. Ils ne vont même pas demander un papier « laissez-passer ». Mais si un citoyen prend sa famille pour la mettre dans l’ambulance, la police aura tout son droit de bloquer. Donc, on n’a pas été saisi qu’une ambulance a été immobilisée», a affirmé un responsable de l’ANSS.

Sur un tout autre plan, l’ANSS a souligné que  pour la maison centrale de Conakry, une équipe y est déjà installée, pour la prise en charge des cas positifs au Covid-19.

« Pour la maison centrale de Conakry, ce qui nous intéresse c’est la prise en charge. On a installé une équipe qui est en train de faire la prise en charge. Tout est fait », a tenté de rassurer ce dirigeant.

Avec Mosaïqueguinee

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :