Société: Violence conjugale en Guinée…

La recrudescence des violences conjugales ne fait que s’empirer de plus en plus à Conakry et dans certaines régions de la Guinée. Ce jeudi 26 mars 2020 notre rédaction a joint par téléphone Dame Fatou Sylla, ex-épouse de Commandant Mohamed Mao Camara, qui nous raconte sa mésaventure depuis Kamsar où elle avait trouvé refuge pour le reste de sa vie mais fort malheureusement pour elle, c’est tout à fait le contraire au jour d’aujourd’hui.

Lisez son témoignage

« Je m’appelle Fatou Sylla, âgée de 31 ans, je viens ici pour prendre en témoin tout le peuple de Guinée de la menace que je subisse depuis longtemps venant de la part de mon ex-mari Commandant Mohamed Mao en service au Camp Koundara. Il y a de cela deux ans et demi que Je me suis séparée de lui, par suite d’une grossesse d’ Abdoulaye Camara, ce n’était pas prévu, mais c’était une bonne occasion pour moi de lui quitter et je ne le regrette pas, d’après tout ce que j’en durais chez lui. Il venait ivre, en me tabassant, en me maltraitant, je n’en supportais plus. Je disais tout le temps à mes parents que Mao n’était pas l’homme parfait tout ce que je traversais dans mon foyer mes parents n’y croyaient pas et aujourd’hui voilà les conséquences. À cause de lui j’ai fui Conakry pour aller m’installer à Kamsar. J’ai ouvert un magasin et rempli de marchandises de toutes sortes. Des loubards envoyés par Mohamed Mao sont venus armer, saccagés tout et prendre tout l’argent qui y trouvait, c’était le 26 mars 2020 dernier. Il a juré qu’il ne me verra jamais heureux. Tant que je suis en vie ensuite qu’il ne me laissera pas tranquille. Après tout ce qui sait passer, il est toujours derrière moi. Je me suis plaint à ses chefs Hiérarchiques pas de suite favorable. Si un jour vous me verrez morte ce n’est personne d’autre que lui. À cause de Commandant Mao, monsieur Abdoulaye Camara a fui le pays. Il ne connaît même pas le visage de sa fille ».

Affaire suivre…

Kerfala Bangoura

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :