Coronavirus: dix guinéens positifs au COVID-19 arrêtés au Ghana, menacés de rapatriement

Dix guinéens arrivés au Ghana il y a 11 jours, testés positifs au Coronavirus sont menacés de rapatriement. 

Selon le site d’information Citinewsroom.com, les 10 guinéens ont été testés positifs au coronavirus, ce dimanche 29 mars 2020.

Le ministre Ghanéen de l’information Kojo Oppong Nkrumah a annoncé que les 10 cas seront renvoyés en Guinée. «D’après les informations dont je dispose, les autorités ghanéennes et d’autres autorités ouest-africaines sont en train de conclure des arrangements pour qu’elles puissent être rapatriées dans leur pays d’origine afin que le traitement y soit effectué. Ils ne seront donc pas traités dans cette juridiction», a-t-il déclaré au cours d’une conférence de presse, ce dimanche, cité par nos confrères.

Selon le ministre, les ressortissants guinéens sont arrivés au Ghana avant la directive du président Nana Akufo-Addo pour la fermeture des frontières terrestres, maritimes et aériennes du Ghana.

Toujours selon Kojo Oppong Nkrumah, ministre ghanéen de l’information ; « ils sont arrivés dans le pays il y a 11 jours et que leur présence dans le pays a été portée à l’attention du comité mixte du gouvernement sur la santé et la sécurité qui les a immédiatement isolés. Ils ont ensuite été testés pour le COVID-19 bien qu’ils n’aient montré aucun signe, et leurs résultats sont arrivés positifs vers 10 heures le dimanche 29 mars 2020. »

A ce jour, 16 cas positifs au Covid-19 ont été confirmés en Guinée dont un guéri.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :