Convention du RPG AEC : flot de promesses, le bilan trop surfait d’une gouvernance

Les militants et sympathisants du RPG AEC sont réunis depuis hier et ce jusqu’à cette fin d’après-midi, au palais du peuple à Conakry, dans le cadre de la convention nationale de leur parti.

C’est un évènement qui sera, sans nul doute, sanctionné par la désignation d’Alpha Condé, comme candidat du navire jaune, à la prochaine élection présidentielle.

Et ça a déjà l’air d’une pré-campagne en faveur d’un candidat connu d’avance et qui a l’obligation de convaincre les Guinéens sur le bilan d’une gestion de 10 ans, à la tête du pays.

Pour cet exercice absolument laborieux dans les conditions actuelles, Alpha Condé peut bien compter sur des collaborateurs qui veulent rester dans ses bonnes grâces, aux fins de garder leurs différents privilèges.

Ces cadres qui occupent des postes enviables dans l’administration, le long de cette convention, font l’effort de se dédoubler voire de se dédire, pour présenter le bilan de la gouvernance de leur champion, sous ses meilleurs traits.

A les entendre du haut de la tribune de cette convention, tout paraît parfait, et pourtant… selon un constat fait par le ministère des travaux publics, plus de 70 % des routes sont dans un état de dégradation très poussée, le taux d’électrification du pays encore toujours faible, malgré les efforts évidents fournis dans le domaine, la connexion internet l’une des plus faibles en Afrique, les conditions de vie des populations toutes aussi exécrables en dépit d’une macroéconomie qui brille grâce à ses bons chiffres.

Comme on peut donc s’y attendre, les promesses, il en a eues à flot. Le Premier ministre Kassory Fofana a fait comme son patron, en promettant de changer la Guinée, pour dire simple.

Difficile d’y croire, car la besace est déjà très pleine !

Avec Mosaiqueguinee.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :