Contrat de performance, cas de la police routière: une source d’inquiétude…

Dans le contrat de performance signé entre le ministère de la Sécurité et de la Protection Civile et la direction générale de la police, cette dernière s’engage à mobiliser cette année, 60 milliards 677 millions 428.000 (Soixante milliards six cent soixante-dix-sept millions quatre cent vingt-huit mille) francs guinéens.

 Dans les 60 milliards 677 millions 428.000, la police routière doit mobiliser 814 millions de francs guinéens. Certes la routière a moins à recouvrer après la répartition entre les services, mais quand on sait que cela va passer par les payements des contraventions de police et autres pénalités liées à la violation du code de la route, il y a de quoi s’inquiéter pour les automobilistes et motocyclistes.

Dans les prochains jours, on pourrait voir des policiers verbaliser des usagers de la route même quand cela n’est pas fondé, puisqu’ils sont obligés de remplir leur part de contrat de mobilisation de recette. Certains policiers pourraient donc abuser. Toute chose qui pourrait ternir l’image de l’opération de renflouement des caisses de l’Etat jugée par beaucoup d’observateurs, très salutaire pour le pays.

Avec Guinee114

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :