Conakry-Encore deux morts: le FNDC appelle à une manifestation « d’envergure » le 12 mars

(Déclaration du FNDC) Au fil des mois, la lutte citoyenne conduite par le FNDC s’est emparée de la conscience collective des citoyens guinéens dans toute leur diversité sociopolitique.

La démonstration a été faite au cours de cette journée que beaucoup pensait être sans effet sur le quotidien des guinéens à partir du moment où la marche pacifique projetée par le FNDC n’a pas reçu un écho favorable auprès des Maires des communes de Conakry.

C’est sans compter sur l’état d’esprit des populations guinéennes qui n’entendent pas se plier aux désidératas d’un pouvoir passé maitre dans l’intimidation, la répression, la violence gratuite et l’assassinat de ses propres citoyens.

C’est donc dans le respect des consignes données par le FNDC que de nombreux quartiers de Conakry et plusieurs villes de l’intérieur du pays ont manifesté pour réclamer le départ de M. Alpha Condé et de tous les arrivistes qui le soutiennent dans sa volonté de s’accrocher indéfiniment au pouvoir.
Si dans les villes de Kindia, Labé, Mamou, Boffa, Dubreka, Coyah et Koundara, on a choisi de s’exprimer à travers d’impressionnant rassemblement, Dabola, Boké, Dalaba, Dinguiraye et Lélouma ont opté pour une paralysie totale ou partielle de la circulation et des activités économiques.

Toutes ses actions de mobilisation et de résistance citoyennes se sont déroulées dans un esprit de discipline malgré la fermeté dans les propos des manifestants dont la détermination ne fait aucun doute.
Par endroit, on a même assisté à des scènes inédites où les manifestants ont érigé une haie d’honneur pour laisser passer un véhicule rempli de forces de l’ordre dont la présence au milieu de la foule était une provocation à peine voilée.

Cette attitude responsable des manifestants est la preuve flagrante que le FNDC n’a jamais été à l’origine des violences observées au cours des manifestations qu’il organise, il subit plutôt la violence de ceux qui refusent d’accepter le fait que manifester est un droit reconnu par les lois de notre pays. Ces personnes aveuglées par la haine et le mépris à l’égard de leurs concitoyens ont encore sévi dans plusieurs quartiers de Conakry où on a enregistré 2 morts et plusieurs blessés dont certains dans un état critique.

Les arrestations se comptent par centaines pour la seule journée d’aujourd’hui.
Il est à noter que le domicile du Coordinateur National du FNDC, Monsieur Abdourahamane Sano, a été assiégé pendant plusieurs heures par une horde de policiers et gendarmes armés jusqu’aux dents avant de battre en retraite à la tombée de la nuit. Ce même type de scène est observé depuis hier devant le domicile du Responsable des antennes du FNDC, Monsieur Oumar Sylla dit Foniké Manguè, où sont stationnés deux véhicules remplis d’agents en uniforme et trois motos de miliciens habillés en civile.

Le FNDC déplore toutes ces pertes en vies humaines, les exactions et actes d’intimidation perpétrés par les forces de défense et de sécurité qui obéissent au doigt et à l’œil de M. Alpha Condé dont le départ n’est qu’une question de temps. Nous nous inclinons pieusement devant toutes les victimes des exactions de ce régime barbare qui joue sa dernière carte.
C’est le moment de réitérer l’engagement indéfectible de l’ensemble des leaders du FNDC à conduire ce mouvement jusqu’à son terme. Aucune intimidation ou menace ne leur fera renoncer à leur engagement à l’appel du devoir patriotique qui les anime.
Après cette journée riche en enseignements de tous ordres, le FNDC lance un nouvel appel à une manifestation d’envergure le jeudi 12 mars 2020 sur toute l’étendue du territoire national.

D’ici là, il appelle ses structures et démembrements à plus de vigilance tout en restant mobilisés pour mettre en applications les consignes qui leur seront déclinées au fur et à mesure.
Ensemble unis et solidaires, nous vaincrons !

Conakry, le 5 mars 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :